Qu'est ce que le tunnel infernal ?

17h fin de votre journée de travail, vous allez récupérer vos enfants à l’école, vous êtes fatigué(e), probablement stressé(e) ou énervé(e), votre ou vos enfant(s) aussi !

Son attente: se détendre et passer du temps avec vous.

Votre attente: relâcher la pression et prendre du temps pour vous.

Dans cet article Sophie et moi allons vous livrer tous nos conseils pour gérer le tunnel infernal

 

La réalité: un quotidien ultra chargé ! Vous ouvrez la porte de votre maison c’est le bazar, les poubelles ne sont pas sorties, vous comprenez que vous ne risquez pas de vous poser de suite, ça vous agace encore plus et votre enfant le ressent et enchaîne les demandes d’attention !

Goûter, bain, devoir, préparation du repas, préparation de la journée du lendemain, le tout en 3 heures de temps.

3 heures ça passe vite, ça laisse peu de place aux imprévus ou aux moments de tendresse en famille.

Nous passons tous par cette phase, l’idée ici c’est de vous donner quelques astuces afin d’alléger au maximum cette période de la journée pour la vivre de façon plus sereine.

Posez vos besoins et allégez votre charge mentale

Vous vous êtes identifié(e)s dans la première partie de l’article ? Ok alors continuons ensemble !

Avant d’aller plus loin, je vais vous confier un exercice, prenez un carnet et notez tout ce qui ne vous convient pas dans cette période, pourquoi vous êtes stressé(e), pourquoi votre enfant est énervé, etc …

Ensuite prenez conscience de votre quotidien pendant ce tunnel et notez chaque chose que vous réalisez, de la chose la plus anecdotique (aller chercher le courrier ou enlever les chaussures du petit dernier par exemple) à la tâche la plus longue. Prenez le temps, mais notez tout avec une précision militaire (je vous conseille de faire cet exercice sur une durée de 2 ou 3 jours en gardant la liste à portée de main afin de la compléter au besoin).

Avoir conscience de ce que l’on réalise, c’est important. Maintenant que c’est posé sur le papier, on débroussaille, on enlève ou délègue tout ce qui peut l’être.

Comment alléger le quotidien pendant ce tunnel infernal ?

Une partie de la réponse tient en 12 lettres :

A-n-t-i-c-i-p-a-t-i-o-n

S’il y a bien une tâche que l’on peut aisément décaler de la tranche horaire 17h-20h, c’est la préparation des repas, pour cela 2 façons de faire :

Premièrement, en préparant plusieurs jours de repas sur une journée, ainsi chaque soir vous gagnerez 30 à 45 minutes de votre temps et sur un planning ultra serré c’est toujours bon à prendre.

Les avantages des meal prep et autres batch cooking

 

meal-prep-anticiper-les-repas-pour-reussir-a-gerer-le-tunnel-infernal

  1. Planification des repas : on y pense une seule fois dans la semaine (avant d’aller faire ses courses) et on est tranquille le reste de la semaine, pour gagner encore plus de temps on fait cette tâche en famille.
  2. Économies : combien de fois avez-vous acheté des légumes dans l’optique de les cuisiner rapidement mais les jours de flemme vous ont fait repousser la tâche et le légume à fini par pourrir dans le bac du frigo ? Combien de fois avez-vous rempli votre caddie au pifomètre car pas vraiment d’idée de ce que vous pourriez cuisiner dans la semaine, sans parler des achats compulsifs. Grâce à la planification d’idées repas, vous avez défini vos besoins à l’avance vous pouvez donc acheter la bonne quantité et pas plus.
  3. Gain de temps : on ne reste plus planté 10 minutes devant le frigo à réfléchir à une idée de repas en fonction de notre motivation, de notre temps disponible et des ingrédients présents dans le frigo ! Avec le batch cooking c’est prêt il n’y a plus qu’à réchauffer !
  4. Charge mentale diminuée pour toutes les raisons énumérées plus haut.
  5. Routine journalière allégée (juste à réchauffer, moins de vaisselle et moins de ménage) la cuisine est salie 2 ou 3 fois par semaine pas plus.

Pas convaincu ? Vous pouvez également cuisiner en plus grosse quantité à chaque fois et manger les restes le lendemain ou congeler à chaque fois et ainsi avoir un turn-over de plats tout-prêts faits en backup.

preparer-les-repas-avant-le-tunnel-infernal

Apportez du fun de temps en temps

  • On peut aussi faire des thématiques repas rigolos, sans prise de tête:
  • Pique-nique moquette
  • Plateau TV
  • Livraison

Personnellement lorsque je fais des séances de batch cooking le dimanche, je les organise pour avoir des repas jusqu’au mercredi, le jeudi je cuisine, le vendredi on fait livrer ou j’achète du tout-prêt, samedi c’est vide-frigo et dimanche je remets le couvert 🙂

Si vous découvrez cette méthode et que vous ne savez pas trop comment débuter, je vous mets un lien à la fin de l’article pour retrouver des idées de recettes qui se conservent plusieurs jours et les étapes pour débuter le batch cooking.

Ménage / Rangement on oublie pendant le tunnel infernal !

L’autre tâche qui peut aisément être décalée à un autre moment c’est bien celle-ci.

Il ne vous a pas vu de la journée, il s’en fiche que le salon soit en bazar, donc si possible on s’organise pour faire le rangement quand ils sont couchés et le ménage on décale au week-end

  • Déléguer / Autonomiser
    • Au partenaire si vous vivez en couple
    • Prestataire de service si vous êtes solo (une partie est déductible des impôts)
    • Assistants ménagers (lave vaisselle, robot aspirateur, robot serpillère) il existe de nombreux outils pour vous alléger la tâche
    • Autonomiser et faite participer vos enfants
    • Douche seul (selon l’âge)
    • Mettre la table pendant que le repas se réchauffe
    • Mise en place d’un tableau d’autonomie

  • Programmez-vous des séquences ménages

     Ici je ne vous donnerai pas de routine ménage type parce que plusieurs critères sont à prendre en compte avant d’établir une routine ménage hebdomadaire, toutefois quelque soit votre quotidien, votre composition familiale ou travail je vous conseille de prendre rendez-vous avec votre ménage c’est le meilleur moyen de ne pas se laisser envahir mais aussi de vous y tenir !

     On n’aime pas aller chez le gynéco mais comme on a rdv on y va quand même, c’est un peu pareil avec le ménage si on prend vraiment rdv avec !

     PS: Si vous n’aimez pas ça, essayez de rendre la tâche moins pénible (musique, danse, etc …) perso même si j’adore le ménage je mets quand même le combo musique danse en action ! Vous pouvez aussi prévoir une récompense après chaque grosse séance de ménage ainsi votre cerveau fera une association qui rendra la tâche moins pénible (un peu comme les cheat meal dans un régime)

    Saviez-vous qu’une maison bien rangée aide à réduire son stress ? Je vous laisse aller lire l’article paru sur le site Maison Max, dont le lien sera ajouté au bas de cet article.

    Gestion des émotions pendant le tunnel infernal

gestion-des-emotions-tunnel-infernal

Les besoins des enfants sont immédiats, dû à leur immaturité cérébrale, et à leur contrôle inhibiteur encore trop peu développé, ce qui fait qu’ils vivent dans le moment présent. Penser à plus tard est un exercice difficile pour eux. Nos besoins à nous en tant que parents sont reportables à un moment plus calme. Lorsque les enfants sont couchés par exemple. A 21h, j’en profite pour m’accorder du temps, me poser sur le canapé quelques instants. Je parle souvent de réservoir affectif, il est important que le mien soit plein pour pouvoir remplir ceux de mon entourage.

A la fin de ma journée, si je sais que le tunnel va être compliqué, difficile à vivre, je me conditionne comme tel. Mon cerveau se met en mode « primitif » et je vais réagir parfois de manière brute à ce qui se présente à moi, me fait perdre du temps, me stresse. Ma fille refuse de manger ? Aaarggh…Mon fils a renversé tous ses jouets ? Ouuutchh…Autant de situations qui vous font perdre patience. Ces situations restent des situations « classiques » de la parentalité. Pour apprendre à gérer les émotions désagréables qui m’envahissent à ce moment-là, je peux :

  • – pratiquer des exercices de respiration comme la cohérence cardiaque
  • – attendre 5 secondes avant de réagir. Ce micro-temps évite de réagir à chaud à son émotion, ce qui fait qu’ensuite on regrette les mots utilisés, les gestes éventuellement aussi
  • – boire un verre d’eau

L’idée est de trouver une stratégie qui me permette de faire redescendre la tension du moment. Ainsi, je me sens mieux pour appréhender le tunnel, et j’apprends indirectement à mes enfants comment agir quand on est stressé. Car les neurones miroirs agissent fortement lors de leurs apprentissages, en vous voyant boire un verre d’eau par exemple, ils pourront en faire autant en cas d’émotion vive.

Pour les enfants, voici les étapes à suivre pour qu’ils apprennent à gérer leurs tempêtes émotionnelles :

  1. j’accueille son émotion : j’accepte que mon enfant vive son émotion
  2. je nomme son émotion : c’est ok d’être en colère/ énervé/ frustré
  3. je redirige le comportement si besoin : mon fils a le droit d’être en colère, et pour laisser partir cette colère, il peut serrer les poings, croiser les bras, taper du pied. Il est cependant interdit de taper, casser des objets, hurler. (ce sont des exemples, acceptez/refusez en fonction de votre patience)

L’émotion est souvent la conséquence, rarement la cause. Elle est sûrement fatiguée, il a peut-être été puni à l’école, et a besoin de se ressourcer auprès de sa figure d’attachement. Avant 5 ans, les caprices n’existent pas. Ensuite, mettre des mots sur les émotions aidera vos enfants à mieux les vivre et à les gérer. A l’adolescence, on continue à parler avec ses enfants, pour rester un confident précieux.

La collaboration

Pour relâcher la pression de ce moment, il va être vivement conseillé pour les enfants dès 18 mois – 2 ans de collaborer. Pour cela, je peux rendre autonome mon enfant sur certaines tâches :

  • – Mettre les couverts
  • – Nettoyer la table
  • – Ranger ses jouets

Lorsqu’on met en place des tâches en autonomie dès le plus jeune âge, on met toutes les chances de son côté pour une meilleure ambiance familiale !

Ce n’est pas fait à votre manière ? Le dernier conseil va vous plaire J

Lâcher prise

Dernier conseil et non des moindres, il est nécessaire d’apprendre à lâcher prise sans culpabiliser, pas grave si votre enfant ne se couche pas à heure fixe, pas grave si parfois vous vous couchez avec la vaisselle non faite, pas grave non plus si exceptionnellement il n’a pas pris sa douche ce soir. Si votre enfant a « mal » nettoyé la table, vous pouvez repasser un coup derrière. Si la maman a mis les couverts dans le mauvais sens dans le lave-vaisselle, est-ce si grave ? Si le papa a mis la couche à l’envers, je préfère en rire que de m’énerver.

Les bénéfices

Une fois que vous aurez allégé ce tunnel 17h-20h vous serez moins stressé(e), vos enfants aussi, résultat, l’ambiance sera plus détendue, les crises moins fréquentes et en plus vous pourrez prendre le temps d’accueillir les émotions et les besoins de vos enfants

  • Et vous, comment gérez-vous le tunnel infernal ?

J’espère que ces tips vous aideront à appréhender ce moment de façon plus zen, si vous souhaitez plus de conseils et astuces, n’hésitez pas à me rejoindre sur mon compte instagram @so_organise, si vous me découvrez au travers de cet article, enchantée, je suis Sophie coach en organisation personnelle et familiale, j’accompagne les personnes en manque de temps ou de repère organisationnel. Loin des méthodes d’organisation classique que l’on trouve un peu partout sur le net, car je prends en compte  votre histoire vos besoins, votre quotidien et votre parcours, seulement après je met en place un plan d’action personnalisé.

Vous n’avez plus de temps pour vous, votre quotidien vous stresse, vous avez l’impression d’avoir toujours la tête sous l’eau? N’hésitez pas à me contacter afin de mettre en place des solutions pour reprendre le pouvoir sur votre temps à travers mes coachings.

Me joindre par mail: sorganise.contact@gmail.com

 

Lien pour les idées de batchcooking: ici

Lien article maison rangée égal bien-être: ici

Réserver un atelier c’est ICI